Les entreprises françaises pas assez bien équipées en sites Internet

En matière de site Internet, les petites entreprises françaises brillent par leur retard. Peu équipées, mal conseillées et victimes d’idées reçues, un grand nombre d’entre elles ne sont toujours pas entrées dans l’ère numérique.

51 % seulement des TPE et PME sont équipées d’un site Internet d’après une enquête réalisée en 2012 par l’Aden (Association pour le développement de l’économie numérique en France) ; un chiffre qui dégringole à 30 % pour les auto-entrepreneurs. Toutes catégories confondues, 60% des entreprises françaises ont au moins une page d’accueil. Comparée aux 70 % des entreprises européennes, la France est à la traîne et loin d’égaler le record des finlandais et des suédois dont neuf entreprises sur dix sont équipées.

illustration internet europe

Un équipement en site Internet inversement proportionnel au nombre de salariés

Sans surprise, l’existence d’une site web dans l’entreprise est inversement proportionnelle au nombre de salariés. Ainsi, les entreprises comptant 1 salarié ne sont équipées qu’à 30 % alors que celles de plus de 100 salariés sont équipées à 69 %. Plus récemment, une autre enquête (Baromètre Opinionway-Priceminister-LaPoste, octobre 2014) confirmait cette tendance avec 42% des entreprises de moins de 50 salariés qui ne disposait toujours pas de site internet. Un chiffre qui grimpe même à 75% chez les TPE de moins de 10 salariés. Dans tous les cas, les chiffres laissent présager une grosse marge de progression d’autant que pour 70 % des entreprises équipées le site Internet a permis l’acquisition de nouveaux clients.

Parmi les entreprises équipées d’un site Internet, 35 % possèdent un site vitrine afin d’exposer leurs activités et leurs produits et 16 % détiennent un site e-commerce. Des chiffres qui tombent à 23 % et 7 % chez les auto-entrepreneurs.

La grosse majorité des entreprises disposent d’un outil pour modifier les contenus de leurs sites (82%) et elles sont 90 % à y consacrer 5h ou moins chaque semaine. On notera que les entreprises équipées d’un site e-commerce sont contraintes à davantage d’actualisation (10 heures hebdomadaires).

Comparés aux autres investissements d’une entreprise, le budget pour la création d’un site semble particulièrement raisonnable avec 900 € pour un site vitrine et 2500 € pour un site d’e-commerce soit un budget médian de 1000 €

Un tiers des entreprises françaises sans projet de création de site Internet

D’après cette enquête réalisée en 2012 par l’Aden, 18 % des entreprises interrogées souhaitaient s’équiper dont 7 % avaient un site en construction et 11 % avec un projet de création de site mais 31 % demeuraient sans projet de création de sites web avec les motivations suivantes :

illustration des freins d'un site internet pour entreprises

On retiendra également que les deux tiers des entreprises décidées à créer leur site Internet rencontrent des difficultés dans la réalisation de leurs projets par manque de temps, de compétences informatiques, de budgets, d’offres ou d’interlocuteurs.

Pour conclure, une grande partie des entreprises françaises se privent de pouvoir rayonner vers des millions d’internautes. Une grande majorité d’entre elles n’en voient même pas l’utilité. On y trouvera majoritairement les auto-entrepreneurs, les artisans et les toutes petites entreprises. Il reste donc bien des efforts à réaliser pour les convaincre. Cela passera nécessairement par des offres commerciales adaptées à leurs besoins.

Et vous qu’en pensez vous ? Les entreprises françaises ont elles de bonnes raisons d’être à la traîne ?

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 53 = 57